Catherine Pillonel Bacchetta Biographie

Mezzo-soprano /Alto

Née à Neuchâtel (Suisse), Catherine Pillonel Bacchetta a étudié le chant au Conservatoire de La Chaux-de-Fonds, puis au Conservatoire de Lausanne auprès de Katharina Begert, études couronnées par un prix de virtuosité en mars 2001.

Lauréate de diverses bourses et concours, elle a eu l’occasion de perfectionner sa formation auprès de Laura Sarti, Christa Ludwig, Hugues Cuénod, James Bowman, Luisa Castellani et David Jones, ainsi qu’en stage à Berlin sur invitation du prof. Dietrich Fischer-Dieskau. Elle a également suivi une formation de jeu d’acteur auprès de Rudolf Krause, acteur et professeur d’art dramatique à Berlin. Son succès au concours des lauréats du Conservatoire lui donne l’occasion d’interpréter Mozart en air de concert avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne sous la baguette de Jonathan Darlington.

Catherine Pillonel Bacchetta se produit régulièrement en qualité de soliste, que ce soit en concert ou en récital. Sous la direction de chefs tels que Michel Corboz, Hervé Klopfenstein, John Duxbury ou Fernando Eldoro, elle trouve de nombreuses occasions de s’exprimer dans la musique sacrée, l’un de ses domaines de prédilection. Sa collaboration comme alto solo avec l’Ensemble Vocal de Lausanne, dirigé par Michel Corboz, lui a permis de prendre part notamment à la Folle Journée de Nantes, la Festa da Mùsica de Lisbonne et le Festival des Cathédrales de Picardie, ainsi que de chanter avec le chœur et l’Orchestre de la Fondation Gulbenkian à Lisbonne.

Sa formation lyrique, conduite notamment par Alain Garichot, Gary Magby et Stephan Grögler, l’a amenée sur les scènes de l’Opéra de Fribourg (« La Périchole » d’Offenbach), du Théâtre du Jorat (« Mozart & Salieri »), de l’Opéra de Lausanne, où elle a chanté le rôle de Didon (« Didon & Enée » de Purcell), de la Grange de Dorigny (Alexina dans « Le Roi Malgré Lui » de Chabrier) et tout récemment, au Bâtiment des Forces Motrices de Genève pour "Orphée et Eurydice" de Gluck, version Berlioz.

Elle se consacre avec un égal bonheur à un répertoire des plus éclectiques (...), allant des polyphonies Renaissance aux plus contemporains (« Pierrot Lunaire » de Schoenberg, œuvres de Berio, Cage ou Kurtag), ainsi qu’à des créations d’oeuvres de compositeurs suisses. Elle collabore régulièrement avec divers ensembles (Les Voix, musique des XXème et XXIème siècles, dir. Nicolas Farine, A Corte Musical, répertoire baroque, dir. Rogério Gonçalves...).

Depuis 2008, Catherine Pillonel Bacchetta enseigne le chant au Conservatoire de Lausanne.

En images